Marie Stuart, de Stefan Zweig

Mon avis

Reine d’Ecosse au bout de 9 jours d’existence, Reine de France puis veuve dans la foulée à l’âge de 16 ans, prétendante au trône d’Angleterre et d’Irlande, Marie Stuart c’est l’histoire d’une femme qui a toute sa vie représenté beaucoup

Marie Stuart est l’objet de tous les regards depuis sa plus tendre enfance, on se réclame de son nom, de son pouvoir, de ses titres. Très peu intéressée par la politique, cette femme revendique et défendra néanmoins au péril de sa vie la légitimité de sa couronne. D’une grande intelligence des lettres et des arts, poétesse reconnue de son époque, Marie Stuart est une femme au charme hypnotique qui fera tourner (et couper) plus d’une tête par amour pour elle.

Cette reine aux choix de vie romantiques et désastreux, est depuis sa naissance entrée en compétition avec les femmes les plus fortes d’Europe : Elisabeth 1ere, sa cousine et Catherine de Médicis, son effroyable belle-mère. Et quel plaisir de voir l’Europe gouvernée par des femmes de pouvoir, intelligentes, stratèges et fortes (et dont la vie ne se résume pas à une bonne mère et une bonne épouse). Et en même temps, la reine n’est pas facile à aimer tous les jours et à choisir qui me touche le plus entre elle et son éternelle rivale de cousine, je ne saurais que dire.

Quel écrivain, quelle plume prêtée ici à la biographie de la reine ! Je suis tombée amoureuse d’un style et d’une écriture dès les premières pages. Stefan Zweig nous emporte avec lui dans cette vie romanesque au rythme des événements. Il ne se contente pas d’énumérer les faits mais propose sans prétention une analyse psychologique des personnages historiques – on sent l’influence et la fréquentation de Freud. 

L’auteur se veut impartial, il n’a pas peur de dire quand une information n’est qu’hypothèse, il tord aussi le cou à quelques rumeurs… Mais on sent son amour pour la belle Marie quoique quelques remarques bien misogynes ont légèrement contrarié ma lecture. Les affirmations de l’auteur sur le cœur amoureux des femmes ont tout de même fait mal à mon petit cœur féministe. 

J’ai adoré l’image de Marie Stuart entrant en guerre contre son beau-frère et le pourchassant à travers le pays, chevauchant à la tête de son armée, pistolets à la ceinture ! 

Cette biographie est aussi pour Zweig et son lecteur l’occasion de réfléchir au traitement de l’Histoire et son évolution au gré des intérêts politiques de chaque époque. Ici l’authenticité des “Lettres de la cassettes” – preuves de l’infidélité de Marie Stuart et de son implication dans le meurtre de son mari – qui a été remise en question 100 ans plus tard sans plus de justification qu’un pressentiment et une volonté générale de faire de Marie Stuart une simple victime romanesque.

Bref, vous l’aurez compris. C’est un vrai coup de cœur pour la femme et pour l’auteur !

« Du reste, Marie Stuart n’a rien donné à son pays de plus fécond que la légende de sa vie »

La 4ème de couverture

Reine d’Écosse à l’âge de six jours, en 1542, puis reine de France à dix-sept ans par son mariage avec François II, Marie Stuart est veuve en 1560. Elle rentre alors en Écosse et épouse lord Darnley, avant de devenir la maîtresse du comte Bothwell. Lorsque ce dernier assassine Darnley, Marie doit se réfugier auprès de sa rivale, Élisabeth Ire, reine d’Angleterre. Celle-ci la retiendra vingt ans captive, avant de la faire condamner à mort. Son courage devant le supplice impressionnera les témoins, au point de métamorphoser celle que l’on disait une criminelle en une martyre de la foi catholique…
Sur cette figure fascinante et controversée de l’histoire britannique, le biographe de Marie-Antoinette et romancier de Vingt-quatre heures de la vie d’une femme a mené une enquête rigoureuse. Ce récit passionné et critique nous la restitue avec ses ombres et ses lumières, ses faiblesses et sa grandeur.

Editions Le Livre de Poche

1
Critique & Avis lecture Marie Stuart Stefan Zweig
1

Marie Stuart – Stefan Zweig (traduction : Alzir Hella)
Editions : Le Livre de Poche, 2001 (Première impression, 1935)
Prix : 7,40€

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.