L’Anomalie, de Hervé Le Tellier

Mon avis

Quand j’ai vu paraître L’Anomalie dans Instagram je me suis dit que ce serait l’occasion de découvrir l’écriture de cet auteur.

Je n’avais pas voulu lire la quatrième de couverture et je me suis efforcée de ne pas lire trop d’avis car je voulais le découvrir à mon rythme. J’avais compris trois choses : que c’était un peu de la SF (genre que je ne lis presque jamais), que ça se passait dans un avion (pas tout à fait finalement) et qu’il y avait plein mais vraiment plein de personnages, au point qu’Hervé Le Tellier craignait qu’on s’y perde. C’est justement ce dernier point qui m’avait vraiment intriguée, un défi était lancé à demi-mots et il fallait que je tente ma chance. Mais quand on a étudié une bonne partie de La Comédie Humaine en licence de lettres, beaucoup de personnages on sait ce que c’est !

Dans la première partie de ce roman qui se découpe en trois phases, Hervé Le Tellier nous invite à découvrir un personnage par chapitre. Les caractères sont présentés un à un dans leur quotidien. Leurs familles et leurs histoires sont vaguement dévoilées, le juste nécessaire pour comprendre la suite de l’histoire. Il y a donc un tueur à gage, un architecte, une mère célibataire, une petite fille, un auteur (très clairement le pendant fictif d’Hervé Le Tellier) et quelques autres figures. Rien de bien méchant. Puis arrive la partie plus dystopique ouvrant sur quelques questions philosophiques, scientifiques, religieuses

Je vais pas vous mentir, j’ai été un peu déçue. Déjà le nombre de personnages, n’est pas extraordinaire… c’est presque petit joueur ! Ensuite, tout semble survolé. Superficielle notre connaissance des protagonistes, superficielles les réflexions scientifiques, superficiels, mais alors, très très superficiels les interviews des témoins !

L’ambition de l’auteur était-elle trop grande pour ces seules 327 pages ? trop grande par rapport à ses propres connaissances scientifiques et psychologiques ? En tout cas je reste sur ma faim.

On est loin du coup de cœur donc, bien que la lecture soit facile, fluide, plaisante. J’ai passé un bon moment… sans plus.

« Percevez-vous dans vos oreilles des sons persistants, agréables, mélodiques ? »

« Ressentez-vous des maux de tête, des migraines ? »

« Des irritations des yeux, des sinus ? »

La 4ème de couverture

«Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension.»

En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.

Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.

Roman virtuose où la logique rencontre le magique, L’anomalie explore cette part de nous-mêmes qui nous échappe.

Editions Gallimard, 2020

1
Avis lecture & critique Gongourt Hervé Le Tellier l'Anomalie
1

L’Anomalie – Hervé Le Tellier
Editeur : Gallimard, Collection Blanche, 2020
Prix : 20€

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.